Le dispositif FISAC

Pas moins de 16 signataires publics et privés ont participé à l’élaboration de ce programme d’actions visant en priorité à accompagner les commerçants et artisans du Pays du Calaisis (hors ville de Calais, déjà porteur d’un FISAC) mais aussi à redynamiser les milieux ruraux et péri urbains touchés par le déclin des activités de commerce, d’artisanat et de services.

Le SyMPaC a mobilisé les forces vives du territoire au second semestre 2017 afin de répondre à cet appel à projets début 2018. La CCI Hauts de France a, par ailleurs, été sollicitée dans le cadre d’un diagnostic de territoire. Les habitudes et comportements d’achats ont ainsi pu être analysés afin d’identifier des pistes d’amélioration. Un sondage a également été réalisé auprès des commerçants afin d’évaluer leur ressenti sur différents sujets et leur permettre d’exprimer leurs doléances. C’est à partir de ces données et échanges que la stratégie initiale a été conçue.

 

Le programme d’actions a été notifié en début d’année 2019 et certains projets sont déjà en phase de réalisation et même achevés. Au regard du délai d’instruction et en accord avec les services de la DIRRECTE, la signature de la convention cadre afin de vérifier collégialement que l’ensemble du programme d’actions soit toujours en phase avec les besoins du territoire. Il est, en effet, rapidement apparu que le positionnement de certains acteurs avait évolué au grès du contexte et des difficultés rencontrées.

De plus, il me semblait opportun d’articuler autant que faire se peut ce dispositif aux politiques économiques et autres initiatives territoriales actuellement en cours sur cette même problématique. Il est d’ailleurs intéressant de souligner le lien intrinsèque entre l’action relative aux « aides aux entreprises » et le dispositif LEADER, piloté également par le SyMPaC. En effet, l’aide FISAC va permettre de débloquer ces subventions européennes sur certains dossiers dépourvus à l’heure actuelle de cofinancement public.

Cette période a donc été salutaire puisque certains axes ont pu être retravaillés dans le respect des objectifs généraux, de l’enveloppe de 230 112 € accordée et des dépenses subventionnables.

C’est ce programme d’actions qui va maintenant vous être présenté et qui sera ponctué par la signature de la convention cadre par les différents bénéficiaires.

Construit autour de 5 axes stratégiques, ce plan prend corps à travers des fiches actions visant à :

  • Rénover, aménager et moderniser pour préserver et accroître l’attractivité. (axe 1)

  • Dynamiser le tissu local. (axe 2)

  • Elaborer et mettre en œuvre des stratégies territoriales ciblées et accompagner les artisans/commerçants aux problématiques liées au numérique. (axe 3)

  • Observer et communiquer (axe 4)

  • Piloter et évaluer le dispositif (axe 5)